Women in Science – 52 femmes scientifiques parlent de Science

De nombreuses femmes travaillent dans les milieux scientifiques mais une femme a moitié moins de chance qu’un homme de devenir une chercheuse, et ce en raison de nombreux préjugés sexistes. La communauté internationale déploie beaucoup d’efforts pour remédier à cette situation et créer un climat favorable à la participation des femmes dans le monde de la recherche mais il est parfois long et compliqué de faire évoluer les mentalités. Malgré cet environnement qui leur est encore peu favorable, les femmes scientifiques nous prouvent chaque jour l’importance de leurs recherches et de leurs découvertes, c’est pourquoi le musée national des sciences de Gwangju a décidé d’organiser une exposition temporaire pour sensibiliser le grand public au rôle des femmes dans le monde des sciences.

Cette exposition présente 26 portraits sélectionnés par l’Ambassade de France en Corée et 26 portraits sélectionnés par l’Académie des sciences et technologies de Corée (KAST).

Les portraits sélectionnés par l’Ambassade de France en Corée sont issus de l’exposition Infinités Plurielles, une commande du ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation de la République française, destinée à mettre en lumière des femmes qui poursuivent des carrières scientifiques. Artiste choisie pour réaliser cette exposition, Mme Marie-Hélène Le Ny, a une façon particulière d’emmener le public à la rencontre de ses sujets, de traverser les apparences et de provoquer des questionnements. Portée par les vents de liberté et d’égalité qui ont soufflé dans les années 1970 en France, et forte des droits acquis suite aux luttes féministes, Mme Le Ny a choisi d’emprunter les voies de l’art. Toutefois, au fil du temps, elle a dû se rendre à l’évidence : les règles du jeu mondial restent principalement écrites par les hommes et pour les hommes. Les questions liées aux représentations et au sort des femmes ont donc pris de plus en plus de place dans sa création et elle a réalisé une première exposition autour de cette thématique intitulée On ne naît pas femme, on le devient…, un ensemble de portraits qui questionnent les fondements de ces représentations. En écho à cette série, Mme Le Ny a créé de nouveaux portraits de femmes scientifiques, afin de donner l’image et la parole à des femmes passionnantes, mais peu mises en avant dans l’espace public. Mme Le Ny s’est interrogée sur « la place faite à l’intelligence et aux compétences des femmes – encore malmenées par les idées reçues et les préjugés persistants – en nous dévoilant les recherches scientifiques qui dessinent le monde de demain et qui concerneront la vie de tous les citoyens de la planète. »

Date

mercredi 9 mai au dimanche 3 juin 2018

Lieu

Rez-de-chaussée du musée national des sciences de Gwangju