Biennale Photo de Daegu 2018 : Frame Freely

Avec l’essor des nouvelles technologies, l’image photographique est devenu omniprésent dans la vie quotidienne de chacun. Elle jouit d’une une omniprésence incroyable et joue un rôle clé dans les pratiques de chacun. A l’origine, destinée à reproduire les détails les plus précis de la réalité, la photographie est devenue un témoin de son temps, de personnalités qui vivent quelque part, un témoignage direct d’événements et… tout devient déjà vu.

Sous le thème « Jeu de rôle – Réécriture des mythologies », la biennale photo de Daegu 2018 examinera le rôle et le statut du photographe contemporain. Le jeu de rôle est défini comme une reproduction d’une situation constituant un modèle simplifié d’une réalité. Le photographe vise à recréer une situation qui représente un type de la réalité à laquelle nous pourrions être confrontés.

Cette édition de la biennale photo de Daegu sélectionnera des et des artistes reconnus de tous les continents, tout en promouvant une ouverture à la scène coréenne et asiatique, avec une attention particulière consacré aux scènes émergentes.

Commissariat : Ami Barak. Initiateur de multiples projets et expositions en France et à l’étranger ; Directeur artistique du Salon de Montrouge 2016 – 2018.

Participants français :

Clément Cogitore : Après des études à l’Ecole supérieure des arts décoratifs de Strasbourg, et au Fresnoy-Studio national des arts contemporains Clément Cogitore développe une pratique à mi-chemin entre cinéma et art contemporain. Mêlant films, vidéos, installations et photographies son travail questionne les modalités de cohabitations des hommes avec leurs images. Il y est le plus souvent question de rituels, de mémoire collective, de figuration du sacré ainsi que d’une certaine idée de la perméabilité des mondes. Ses films ont été sélectionnés dans de nombreux festivals internationaux (Cannes, Locarno, Lisbonne, Montréal…) et ont été récompensés à plusieurs reprises (en 2015 son premier long-métrage « Ni le ciel, Ni la terre » a été récompensé par le Prix de la Fondation Gan au Festival de Cannes – Semaine de la critique, salué par la critique et nominé pour le César du meilleur premier film).

Thierry Fontaine : Originaire de l’île de La Réunion, Thierry Fontaine est l’auteur de photographies qu’il imagine en observant autour de lui les mouvements des modèles sociaux selon les lieux où il se trouve. Les déplacements de ces modèles occasionnent des rencontres et des contacts nouveaux. Les croisements qui en résultent s’entremêlent jusqu’à donner des métissages. Ces contacts altèrent les modèles établis, génèrent des interrogations. Rencontres improbables, antagonistes, rendues possibles par l’artiste, à partir de situations qu’il crée avec des personnages modèles, de scènes préparées, des sculptures et des objets spécialement fabriqués, organisés avec précision dans un contexte choisi. Il les met en scène et les photographie.

Date

Du 7 septembre au 16 octobre 2018

Lieu

Daegu Arts Center: 201 Gongwonsunhwan-ro, Dalseo-gu, Daegu

Contact

Tél: 053 606 6485