Concert de l’Orchestre national de Strasbourg

Concert de l’Orchestre national de Strasbourg sous la direction de Marko Letonja avec Dong-Suk KANG, violoniste.

Le 30 juin à 20h00, Seoul Arts Center Concert Hall

Le 1er juillet à 19h00, Daejeon Arts Center

Programme :

Berlioz_ le corsaire
Tchaikovsky_ Concerto pour Violon D major Op. 35
Berlioz _ symphonie fantastique Op. 14

Orchestre philharmonique de Strasbourg

L’orchestre municipal de Strasbourg a été fondé en 1855. C’est l’un des orchestres les plus prestigieux de France, surtout du fait qu’il servit de vitrine à la culture allemande du temps du Reichsland (de 1871 à 1918). En 1972, il prend le nom d’Orchestre Philharmonique de Strasbourg. Richard Strauss, Gustav Mahler, Hans Pfitzner, Wilhelm Furtwängler, Otto Klemperer, Hermann Scherchen et George Szell se sont tenus à son pupitre, ainsi que, plus tard, Hans Rosbaud et Ernest Bour. L’orchestre compte à présent 115 membres, contre 105 il y a encore quelques années, ce qui lui permet de jouer le grand répertoire post-romantique de façon autonome, sans recruter des instrumentistes supplémentaires. L’OPS est l’un des deux orchestres titulaires de l’Opéra national du Rhin (l’autre étant l’Orchestre symphonique de Mulhouse). L’orchestre philharmonique de Strasbourg a acquis une renommée internationale par ses tournées à l’étranger. Il a été invité dans de nombreux pays européens, au Japon, ainsi qu’au Brésil et en Argentine. Il prend également part à des festivals réputés tels ceux d’Aix-en-Provence, Besançon, Montreux, Ascona, Bratislava, Paris, Orange, Montpellier, Londres, aux Festivals des Flandres, de Saint-Denis, Grenade, d’Athènes et des Canaries. L’orchestre participe également au festival international des musiques contemporaines de Strasbourg (Festival Musica). Son chef actuel est Marko Letonja. L’orchestre se produit au Palais de la musique et des congrès de Strasbourg. Il est depuis sa création très lié au Conservatoire à rayonnement régional de Strasbourg où les solistes de l’orchestre ont une obligation d’enseignement. Depuis 2003, l’orchestre possède un chœur de 75 choristes dirigé par Catherine Bolzinger.

L’OPS a obtenu en novembre 1996 le Prix Européen d’Orchestre Symphonique décerné par le Forum Européen de la Culture et, en juin 1999, le Prix Claude Rostand (meilleure représentation lyrique en province) pour la production du Dialogue des Carmélites. En 1994, il s’est vu décerner le titre d’Orchestre national par le Ministère français de la Culture. En février 2006, l’Orchestre a obtenu, aux Victoires de la musique classique, une distinction toute particulière, recevant la Victoire de l’enregistrement de l’année pour le CD consacré aux œuvres de Jean-Louis Agobet. L’orchestre philharmonique de Strasbourg est lauréat du Grand Prix de la musique du Syndicat de la critique 2011 pour l’opéra Götterdämmerung de Richard Wagner, produit par l’Opéra national du Rhin dirigé par Marko Letonja et mise en scène par David McVicar.

Marko Letonja

Marko Letonja étudie le piano et la direction d’orchestre avec Anton Nanut à Ljubljana et avec Otmar Suitner à l’Académie de musique et d’arts du spectacle de Vienne. Diplômé en 1989, il est nommé directeur musical de l’Orchestre philharmonique de Slovénie dès 1991, poste qu’il occupe jusqu’en 2003. De 2003 à 2006, il est chef permanent et directeur musical de l’Orchestre symphonique et de l’Opéra de Bâle. Il enregistre l’intégrale de l’œuvre symphonique de Felix Weingartner avec l’Orchestre symphonique de Bâle et le Poème pour violon et orchestre d’Ernest Chausson et le concerto pour violon d’André Jolivet avec Isabelle Faust et le Deutsches Symphonie-Orchester Berlin. Il est premier chef invité de l’orchestre Victoria de Melbourne depuis 2008.

En septembre 2012 il succède à Marc Albrecht au poste de directeur musical de l’Orchestre Philharmonique de Strasbourg. Il devient chef et directeur artistique de l’orchestre symphonique de Tasmanie en janvier 2012. Marko Letonja est lauréat du Grand Prix de la musique du Syndicat de la critique 2011 pour l’opéra Götterdämmerung de Richard Wagner, produit par l’Opéra national du Rhin et mis en scène par David McVicar.

Dong-Suk Kang

Violoniste reconnu internationallement, Dong-Suk Kang a collaboré avec de nombreux orchestres (Philadelphie, Cleveland, Los Angeles, San Francisco, Baltimore et Washington, Philharmonie de London, BBC, Munich, Stuttgart, France et National de Belgique, Saint-Petersbourg, Moscou, National de Pologne et Rotterdam. Il a également travaillé avec de nombreux chef d’orchestres de renommé tels que Charles Dutoit, Seiji Ozawa, Kurt Mazur, Neeme Järvi, Yehudi Menuhin, Esa-Pekka Salonen, entre autrse. En tant qu’invité de la « Chamber Music Society of Lincoln Center » il a joué à New York et à travers tous les Etats-Unis.

Kang a également gagné de nombreuses compétitions internationales dont celle de Montreal, le Carl Flesch à Londres et le Queen Elisabeth à Bruxelles. Il est désormais professeur à l’université Yonsei ainsi que directeur artistique du festival MusicAlp en France et du Seoul Spring Festival en Corée.