MARK ROTHKO OU LE « SUBLIME ABSTRAIT » : LA TRAJECTOIRE D’UN PIONNIER DE L’ART CONTEMPORAIN DANS LE NEW YORK DE L’APRES-GUERRE

Dans les années 1950, Mark Rothko (1903-1970) est célébré au MoMA, à l’Art Institute de Chicago et dans les plus grands musées européens pour ses compositions lumineuses, relevant du « sublime abstrait ». Alors que le judaïsme n’a produit que très peu d’artistes plasticiens jusqu’au XXe siècle, l’héritage laissé par Rothko éclate sans conteste aujourd’hui, tandis que la cote de ses œuvres dépassent sur les marchés celle de ses collègues américains (Pollock, de Kooning, Newman, Still, etc.).

Dans sa biographie de Rothko (parue en coréen chez Da Vinci Publishing) qu’elle présentera à l’occasion de cette conférence exceptionnelle, Annie Cohen-Solal, auteur d’enquêtes remarquées sur l’essor de la peinture américaine, l’expressionnisme abstrait et l’Ecole dite de New York revient sur la trajectoire de cet enfant né dans l’Empire russe au début du XXème siècle, débarqué à New York à l’âge de dix ans, brillant élève de Yale et futur grand de la vie artistique new yorkaise.

Exposition Mark Rothko au Hangaram museum jusqu’au 28 juin 2015.

Annie COHEN-SOLAL

Professeur des universités et écrivain, Annie Cohen-Solal analyse dans son œuvre les interactions entre l’art, la littérature et la société, américaine notamment. De 1989 à 1993, elle est Conseiller culturel auprès de l’ambassade de France aux États-Unis, où elle rencontre Léo Castelli, l’un des plus influents marchands d’art au monde, qui l’a prend sous son aile. En 1987, elle publie une biographie de Sartre qui connaît un immense succès à l’international. (http://anniecohensolal.com/)

Inscription

Date

21 mai 2015

Heure

15h30

Lieu

Ewha Womans University, Case Hall (Graduate school building)