Débat – L’impact du numérique sur le monde du travail

L’Institut français de Corée du Sud, avec le soutien du Fonds d’Alembert, organise un cycle de débats “Quatrième révolution industrielle et redéfinition des liens entre l’homme et la machine” qui se déroulera tout au long de l’année 2019.

Le premier débat, intitulé “L’impact du numérique sur le monde du travail ”, interrogera les conséquences de la révolution de l’intelligence artificielle sur l’organisation du travail humain.

A l’heure d’une automatisation possible d’une grande partie des tâches autrefois réalisées par les êtres humains, on a brandi la menace d’une hausse du chômage, et d’un possible remplacement des hommes par des robots signifiant la fin du travail.

Pour Antonio A. Casilli, sociologue français spécialiste de l’impact des technologies numériques sur la société, le remplacement des hommes par des robots est un fantasme. Derrière le monde virtuel, il y voit plutôt une nouvelle précarisation du travail humain. Dans son essai En attendant les robots. Enquête sur le travail du clic (Seuil, 2019), il s’intéresse à la réalité du “digital labor”, et aux mouvements profonds qui sont en train de transformer radicalement le monde du travail.

Les hommes, plutôt que d’être remplacés par les machines, sont-ils en voie de devenir des « robots humains »? Comment qualifier ce nouveau type de travail, réalisé par les usagers des plates-formes sociales, de sites web et des applications mobiles, et qui n’a pas l’apparence du travail classique ? Quels sont les nouveaux rapports entre l’homme et la machine qui se dessinent à travers les transformations induites par le développement des technologies du numérique? Comment se préparer et faire face à ces mutations profondes et déjà en cours?

Ce débat, réunira M. Antonio Casilli, sociologue français spécialiste de l’impact des technologies numériques sur la société, M. Tae-ho Park (peudonyme d’écrivain: Yi Jinkyung), professeur à Seoultech spécaliste des implications philosophiques et anthropologiques de l’intelligence artificielle, et Mme Hoyeong Lee, chargée de recherche au sein du Korea Information Society Development Institute. Il sera modéré par M. Kirak Ryu, chargé de recherche au Korea Research Institute for Vocational Education and Training.

Inscriptions

Date

Samedi 18 mai 2019, de 15h à 17h

Lieu

Micimpact square
12F-Lounge, Daewang BD, 21 Woojungkukro 2 gil, Jongno-gu, Seoul
Métro ligne 1 : station Jonggak (sortie 4)

Langue

Interprétation simultanée français-coréen

Participants

Antonio Casilli

Antonio Casilli

Sociologue, enseignant-chercheur à Télécom Paris Tech et chercheur associé à l’EHESS. Spécialiste de l’impact des technologies numériques sur la société. Il s’intéresse notamment à l’essor de l’économie des plateformes numériques, ainsi qu’à leurs conséquences sur le travail, la vie privée et la sociabilité en réseau. Il est l’auteur, entre autres, des ouvrages :" En attendant les robots. Enquête sur le travail du clic" (Seuil, 2019); "Qu’est-ce que le Digital Labor ?" (INA, 2015); "Les liaisons numériques : Vers une nouvelle sociabilité ?" (Seuil, 2010).

Tae-ho PARK (peudonyme d’écrivain: Yi Jinkyung)

Tae-ho PARK (peudonyme d’écrivain: Yi Jinkyung)

Dîplomé d’un doctorat en sociologie de l’université nationale de Séoul, il est professeur à Seoul National University of Science & Tehchnology Seoultech (Seoultech) depuis 2003. Ses thématiques de recherche portent sur l’intelligence artificielle, considérée d’un point de vue philosophique et sociologique. Il a publié « Systèmes d’accumulations du capital depuis l’apparition de l’IA (2016) et « IA et Anthropologie philosophique » (2017).

Hoyeong LEE

Hoyeong LEE

Mme Hoyeong LEE est chargée de recherche au sein du Korea Information Society Development Institute. Après ses études à l’Université nationale de Séoul (sociologie), elle obtient son doctorat en sociologie de l’Université Paris V (René Descartes). Ses recherches portent sur la culture numérique, l‘impact socio-culturelle des technologies de l’information et de la communication. Récemment, ses recherches se sont portées sur la complexité des sociétés en réseaux et sur les inégalités sociales nées de l’économie des plate-formes numériques.

Modérateur : Kirak RYU

Modérateur : Kirak RYU

M. Kirak Ryu est chargé de recherche au Korea Research Institute for Vocational Education and Training, situé dans la nouvelle capitale administrative de Sejong. Il a participé à plusieurs projets de recherche sur les systèmes de développement des compétences, les politiques actives du marché du travail (PAMT), les liens entre emploi et protection sociale, et l‘étude comparative des compétences des personnes adultes au sein des pays de l’OCDE. Il s’intéresse plus particulièrement aux politiques en matière de marché du travail et de protection sociale, aux inégalités sociales, et aux études comparatives internationales.