Exposition « Paris de nuit » de JIN Dong-sun

Photographié par  JIN Dong-sun
Paru chez Nambi (juillet 2019)

Exposition de JIN dong-sun
2019.07.17-07.30
THE ART PLANT_Jo Gallery

Entre mélancolie et mystère

Paris de Nuit est le résultat d’une longue nuit de rencontre de Paris. Bien sûr, l’ancienne nuit parisienne n’était pas seule. Il y avait toujours Paris de Nuit (1932) de Brassaï. Brassaï était la personne qui aimait Paris la nuit plus que quiconque. C’est lui qui a touché l’intérieur de la nuit, la compassion et les blessures de la nuit, la passion et la désillusion de la nuit, la haine et le pardon de la nuit, et le pardon de la nuit. Le Paris de Nuit de Brassaï a toujours été ma lampe, mes yeux et mon cœur face à la nuit de Paris.

Paris de Nuit est deux impressions et deux sens. La mélancolie et le mystère ou les ténèbres profondes et la merveille de la réalité. En d’autres termes, la rue vide, l’obscurité profonde, la lumière vive, l’objet silencieux, était la mélancolie de l’absence de nuit. La nuit de Paris était un tel visage d’absence. C’était notre vie mélancolique et mystérieuse dans la vie moderne, et c’était aussi une étrange forme surréaliste qui était constamment familière et inconnue.

Paris de Nuit est une impression éphémère, un soupir de sensation et de conception qui les a rencontrés. C’est une photo de la belle et charmante nuit de Paris, des poses inachevées peintes avec envie, ou compassion du temps. C’est aussi une réflexion sur le fait qu’il s’agit d’une relation et d’un retour. La nuit de Paris que j’aime tant, la chance de la vie qui est passée et le moment où j’ai respiré avec anonymat et destin.

Date de parution

10.07.2019