Cette exposition vise à mettre en lumière les oeuvres abstraites calligraphiques réalisées par Ungno Lee après 1962 et à les replacer dans leur contexte historique de l’après-guerre. Suite à son exposition à la galerie Faccheti à Paris, il s’est concentré à employuer des techniques de collage et à créer des œuvres avec des lettrse abstraites sur le Hanji, papier traditionnel coréen. Son style d’art informel s’est enriochi des échanges avec des grands peintres de l’époque tels que Pierre Soulages, Hans Gartung, Georges Noël et Henri Michaux.

En parallèle, le milieu artistique occidental des années 50 et 60 s’intéressait à la calligraphie orientale en tant que méthode de l’abstraction, comme on peut le constater dans les œuvres de Henri Michaux, Mark Tobey et Franz Kline.

Cette exposition permet ainsi de replacer la valeur esthétique universelle de l’abstraction calligraphique de Lee Ungno dans son contexte historique de l’art occidental en mettant plus particulièrement ‘laccent sur les œuvres d’Henri Michaux et Georges Noël.

Date

Du 4 octobre au 18 décembre

Lieu

Musée Lee Ungno, Daejeon