Formation de première habilitation des examinateurs-correcteurs des épreuves du DELF-DALF

Inscription avant le 10 février

Formation du 26 février au 2 mars

Alliance Française de Séoul, centre de Hoehyeon

29, Toegye-ro 10-gil, Jung-gu, Seoul – Tel.  +82-2-755-4972

http://www.afseoul.or.kr/

https://www.facebook.com/seoulaf/

En partenariat avec l’Ambassade de France en Corée et l’Institut Français de Séoul, l’Alliance française de Séoul organise un stage de première habilitation des examinateur-correcteurs des épreuves du DELF/DALF à l’attention des enseignants FLE.

Dates

Le stage aura lieu à l’Alliance Française de Séoul, centre de Hoehyeon et se déroulera comme suit :

  • A1, A2 : les 26 et 27 février 2018
  • B1 : le 28 février 2018
  • B2 : le 1er mars 2018
  • C1 : le 2 mars 2018

Il est possible de suivre partiellement ce stage, à condition de :

– commencer le stage par le ou les niveaux inférieurs ou être déjà en possession d’une habilitation pour le ou les niveaux inférieurs. Par exemple, il est impossible de suivre la journée de stage du niveau B1 sans avoir suivi celles des niveaux A1 et A2, ou être déjà habilité(e) à ces niveaux ;

– participer à la première demi-journée lors de laquelle sera présenté un module concernant le dispositif DELF/DALF et les critères du CECRL, module obligatoire pour toute formation de première habilitation des examinateurs-correcteurs des épreuves du DELF/DALF.

Tarifs

  • Tarif de la formation :200,000 wons (35,000 wons par niveau A, 40,000 wons par niveau B et 50,000 par niveau C)

Conditions d’inscription

La participation à l’un de ces stages est conditionnée par l’accord d’une commission qui examinera les dossiers et sélectionnera un nombre limité de candidatures.

  • être titulaire d’un master 2 (ou équivalent) en didactique du français langue étrangère ou des langues étrangères comprenant un module sur l’évaluation,

ou

  • être titulaire d’une maîtrise en français langue étrangère (avant la réforme LMD) ou d’un diplôme d’enseignement du français langue étrangère et avoir une expérience significative de plus de 2 ans dans l’enseignement du français langue étrangère,

ou

  • avoir une expérience significative de plus de 3 ans de l’enseignement du français langue étrangère.

Afin que les participants non-natifs en langue française tirent le meilleur profit de la formation, une maîtrise de la langue française correspondant au minimum au niveau B2 du CECRL est requise.

Déroulement de la formation :

  • Les séances concernant chacun des niveaux alterneront entre :
    • des phases collectives de présentation,
    • des séances individuelles et de groupe pour les corrections,
    • des séances de restitution et de confrontation des évaluations.
  • Les séances portant sur les niveaux DELF et DALF seront dissociées : chacune de ces phases sera clôturée par un test individuel portant sur des productions écrites et/ou orales de candidats.

Lieu de la formation : Alliance Française de Séoul, centre de Hoehyeon, 29, Toegye-ro 10-gil, Jung-gu, Seoul – Tel.  +82-2-755-4972

Horaires :  de 9 h à 17h (un programme détaillé sera communiqué aux stagiaires dont la candidature aura été retenue)

Constitution du dossier

Le dossier devra comprendre les éléments ci-dessous et devra être envoyé avant le 10 février 2018 à la responsable de centre d’examen de Séoul : joelle.girardin@afseoul.or.kr.

  • Lettre de motivation en français
  • CV en français
  • Photocopies de diplômes liés au français langue étrangère (licence FLE, master FLE, DAEFLE, etc.)
  • Photocopies des justificatifs du niveau de français pour les candidats non-natifs (DELF-DALF, TCF, TEF, …)
  • Attestation d’employeur

Attestation délivrée suite à l’habilitation
Une attestation officielle valable 5 ans est émise par le CIEP. Ce document pourra être utilisé en France et à l’étranger.

La délivrance de cette attestation est soumise à

  • l’assiduité
  • la participation du stagiaire pendant la formation
  • la réussite au test individuel final

L’habilitation des examinateurs-correcteurs repose sur une décision du CIEP et se base sur le respect et la capacité à évaluer des productions orales et écrites en fonction des outils élaborés par la CIEP. Le CIEP se réserve le droit de ne pas habiliter un participant ou de l’habiliter partiellement pour certains niveaux s’il ne satisfait pas aux critères susmentionnés.

L’habilitation ne constitue pas un droit à l’embauche et chaque responsable de centre peut décider de ne pas recruter une personne habilitée à exercer les fonctions d’examinateur-correcteur.