La spectaculaire compagnie Transe Express au C-Festival

La fameuse compagnie de spectacles de rue Transe express, qui a fait le tour du monde, joué sur les 5 continents et dans pas moins de 62 pays, sera à Séoul pour prendre part au C-Festival organisé par le COEX. Inventeurs d’imaginaires c’est ainsi que se définit la compagnie Transe express.

Une parade monumentale se tiendra le samedi 6 mai à 18h30 (sur le boulevard de Yongdong Dae-ro) et sera suivie des trois spectacles de la compagnie présentés sous le titre générique Celestial Symphony de 19h30 à 21h00 (devant la porte de l’EST du COEX) :

Lâcher de Violons : des pantins humains frappent les peaux d’une grosse caisse démesurée. Tels les battements du cœur, ils installent la cadence. Ruisselant de musique électrique, unique rescapé d’une techno-parade médiévale, le char à rythme fend la foule. Au sol, une vague des batteurs donne envie d’emboîter le pas. Les tambours roulent jusqu’à la place, quand soudain dans le ciel, il pleut des violons… Des violonistes se balancent doucement, suspendue à une structure aérienne. La mélodie lancinante de ce quatuor à cordes et la voix vertigineuse d’une chanteuse lyrique viennent flirter avec le plomb des tambours.

Mobile Homme : Quel enfant n’a pas rêvé devant un mobile, le nez planté sous la ribambelle de petits personnages en train de se balancer au bout d’un fil de nylon au moindre souffle d’air… Imaginez-le même mobile fait de tambours en chair et en os. Imaginez qu’une frêle trapéziste vienne semer un vent de folie de son gracieux ballant… C’est tout là-haut dans les airs que l’on découvrira que se cachait une belle trapéziste…

Les Poupées géantes, Opéra Urbain : Trois poupées géantes aux robes crinolines démesurées glissent à travers la foule. Des tambours s’agitent dans leurs jupons. Ces grandes dames entonnent des mélodies lancinantes et éternelles qui envoûtent petits et grands.

La compagnie est née en 1982, fondée par Brigitte Burdin, danseuse chorégraphe, et Gilles Rhode, sculpteur et plasticien. Sept années d’activités avec les compagnies Saldingbande et Podingo, des expériences circassiennes avec la toile filante et le cirque Bidon ont permis à ces pionniers des arts de la rue d’imaginer le théâtre d’intervention, de s’entourer d’artistes compétents et de donner naissance à la compagnie Transe Express.

La compagnie Transe Express joue dans les espaces ouverts pour aller à la rencontre du public. Dans les années 1990, s’inspirant de Calder, Transe Express invente l’Art Céleste.

Depuis, la compagnie s’est illustrée notamment à l’ouverture des JO d’Albertville en 1992, sur le parvis de Beaubourg avec « Les 2000 Coups de Minuit», avec «Roue-Ages» à Paris pour l’An 2000, pour l’ouverture du Festival de Sydney en 2002 et 2005, l’ouverture du Championnat du Monde de ski à Val d’Isère en 2009, ou encore l’ouverture de Santiago a Mil en 2011. Elle a écrit et produit plus de 25 spectacles de répertoire et imaginé plus de 200 créations éphémères.

Parcourant 10 millions de kms, la compagnie a joué sur les 5 continents, dans 62 pays, elle a produit 2450 spectacles devant plus de 8 millions de spectateurs et 3 milliards de téléspectateurs.

Date

du 3 au 7 mai

Compagnie Transe Express: samedi 6 mai parade à 18h30 et spectacle à 19h30 devant la porte de l’EST du COEX

Lieu

C-Festival COEX

Adresse

Yongdong Dae-ro