Les ombrelles de Michel Heurtault à découvrir dans l’exposition « Summer Bloom »

L’exposition «Summer Bloom» présente l’artiste français Michel Heurtault (1966-), considéré comme l’un des « experts des parasols et des ombrelles« ; ainsi que les œuvres des artistes coréens Kim Yongho et Jungmo Kwon.

Le titre ‘Summer Bloom’ rend hommage à l’association des parasols et des ombrelles à la saison estivale et à la manière dont ils « fleurissent » lorsqu’ils sont ouverts.

Cette exposition présente pour la première fois en Asie des collections de parasols et d’ombrelles du XVIIIe au XXe siècles et offre un nouveau contexte dans lequel nous pouvons percevoir les parasols et les ombrelles d’un point de vue se rapprochant davantage d’un artisanat d’art plutôt comme que de simples objets du quotidien.

Comme le sous-titre «Une histoire des ombrelles françaises» le suggère, l’exposition nous raconte de façon ludique et intéressante l’histoire des ombrelles à la française, en présentant les objets d’archives rassemblés par Michel Heurtault, en dialogue avec des œuvres de quelques artistes coréens sélectionnés.

Chaque époque possède son style et sa technique. La France, l’un des principaux producteurs de parasols et d’ombrelles, a exporté les produits de plus de 100 000 artisans du monde entier au début du XXe siècle. A cette époque, la technologie était créative; le style et les techniques étaient variés. Heurtault, inspiré par ces parasols et les ombrelles d’antiquités, a commencé à collectionner et à restaurer ces productions uniques allant de 1770 à la fin du 20e siècle.

Michel Heurtault a reçu le titre de « Maître d’Art » du Ministère de la Culture français en 2013. Seul expert des parasols et des ombrelles, il se souvient qu’il s’y est intéressé pour la première fois à l’âge de 8 ans en s’amusant à les démonter et à les remonter. Ses œuvres ont été présentées au Musée national de Tokyo en 2017 et au Musée national de Chine en 2019, avec l’exposition «Wonderlab: Les trésors vivants de la France», et à la Bundeskunsthalle en Allemagne en 2018 avec «Weather Report». Cette fois, à Platform-L, avec Kim Yongho et Jungmo Kwon, il présentera ses œuvres et ses collections du XVIIIe siècle pour raconter des histoires de chaque époque, ainsi que leurs contextes économiques et culturels.

Les œuvres de Kim Yongho et de Jungmo Kwon permettent d’apprécier de manière créative les productions du passé. Au 2ème étage, Kwon Jungmo présente des travaux d’éclairage Hanji en dialogue avec les collections d’antiquités de Heurtault. Le Hanji, papier traditionnel coréen, s’harmonise avec les anciennes collections occidentales et donne une impression « d’équilibre » entre l’est et l’ouest, entre une esthétique traditionnelle et moderne.
Au 3ème étage, «blow blow blow» de Kim Yongho montre des images des quatre saisons sur l’île de Jeju. Le film, présenté avec les parasols et les ombrelles antiques, donne l’impression d’être dans une saison donnée. La mise en relation des objets avec les images de divers phénomènes naturels apporte une atmosphère poétique à l’exposition.

Date

Du 13 juin au 19 septembre 2019

Ouverture du mardi au dimanche, de 11h00 à 20h00.

Lieu

Platform L Contemporary Art Center
11 Eonjuro 133-gil, Gangnam-gu, Seoul
06053 Seoul

Contact

+82 2 6929 4470

https://platform-l.org/