Parution française de « Les Recherches du professeur K » , de Kim Dong-in

KIM Dong-in, Atelier des Cahiers 2017, 2017/ 256 pages/ littérature coréenne

Kim Dong-in, peintre sans concession du Pyongyang des années 30. Un des pionniers de la littérature coréenne du XXe siècle.

« Un bord de mer. Un bord de mer tourné vers l’orient. Au-devant, la mer, immensément vaste ; derrière, un flanc de montagne escarpé ; et entre les deux, un intervalle d’à peine dix mètres. Sur la montagne, des azalées et toutes sortes de fleurs, et sur la mer, des mouettes et, de temps à autre, dans le lointain, un voilier. […] En cet endroit se trouvait tout isolée une chaumière. Là vivaient un veuf avec ses deux filles. Lui avait déjà passé la soixantaine, l’aînée de ses filles avait dix-huit ans et la cadette quatorze ans. L’aînée s’appelait Yeon-yeon et la cadette Ae-ae. » Dans les nouvelles de Kim Dong-in, ce paysage idyllique évoquant un ordre ancien qui semble immuable, se retrouve dans la tourmente des années 1930, celle d’une société en mutation : l’urbanisation de Pyongyang avec le cloaque des bordels qui l’accompagne, les brimades et les humiliations du colonisateur nippon jusqu’à la perte totale de dignité des Coréens qui conduit à une emprise croissante des instincts sur les restes d’une poésie ancienne. C’est tout cela, avec sensibilité mais sans fausse pudeur, que Kim Dong-in décrit et qui fait de lui l’un des plus grands écrivains coréens de la période coloniale (1910-1945).

Kim Dong-in, écrivain, né à Pyongyang en 1900 et mort à Séoul en 1950, est l’une des figures majeures de la littérature coréenne du XXe siècle. Initiateur de l’ère des revues qui définit le paysage littéraire de cette époque, Kim Dong-in impose la nouvelle comme le genre par excellence d’une littérature dite noble ou pure. ​

Kim Simon, traducteur, enseignant et chercheur à l’université Korea à Séoul, a fait sa thèse de doctorat sur l’univers littéraire de Kim Dong-in.

*Distribution Corée :
Librairies Kyobo Bookstore
Librairie Seoul Selection
Lycée français de Séoul