PARTICIPATION FRANCAISE AU SALON INTERNATIONAL DU LIVRE DE SÉOUL 2018

Cette année, la France met la littérature jeunesse et l’innovation à l’honneur du Salon International du livre de Séoul. Evénement incontournable pour tout féru de littérature, amateur comme professionnel, le Salon International du Livre de Séoul est une occasion à ne pas manquer pour découvrir toutes les nouveautés françaises. De nombreuses activités seront organisées sur le salon ainsi qu’à l’extérieur, afin de célébrer le livre dans toute sa diversité!

Gagnez des places pour le Salon sur le Facebook de l’Institut français de Corée du Sud ! 

Date

Du 20 au 24 juin 2018

Lieu

Starfield COEX Mall
513 Yeongdong-daero, Samseong 1(il)-dong, Gangnam-gu, Seoul

Accès

Métro : ligne 2, Samsung station (sortie 5 ou 6)

Présentations des interventions d’auteurs

Les nouvelles tendances de la littérature jeunesse: Julie Stephen Chheng, Agathe Demois & Vincent Godeau

Rencontre-discussion avec les auteurs Julie Stephen Chheng, Agathe Demois & Vincent Godeau.

Mme Julie Chheng, auteure, illustratrice et designer (La Pluie à Midi), Mme Agathe Demois et M. Vincent Godeau (La Grande Traversée) parleront de leur univers artistique, de leurs sources d’inspiration ainsi que des problématiques propres à chaque support de création, numérique ou papier.

La modération sera assurée par Mme Choi Hyejin, spécialiste de la littérature jeunesse, auteure de l’ouvrage 10 auteurs européens parlent du pouvoir de l’album (2016) issus d’entretiens avec des auteurs-illustrateurs francophones rencontrés lors de son séjour de trois ans en France et en Belgique.

Cette table-ronde est organisée par l’Ambassade de France en Corée.

Elle sera suivie d’une séance de dédicaces sur le pavillon français.

*interprétation simultanée français-coréen.

Date

Mercredi 20 juin 2018, de 17h à 18h

Lieu

COEX Hall A, Event Hall 1, C31

Inscriptions

Entrée libre, dans la limite des places disponibles.

Table-ronde : Transmédia, innovation et nouvelles expériences de lecture dans la littérature jeunesse

Mme Amélie Léveillé et Mme Chloé Laborde (L’Elan Vert), Mme Charlotte Botrel (Albin Michel) et Mme Park Eun-deuk (Borim Press) discuteront des nouveaux territoires du récit et de la lecture offerts par l’utilisation des technologies numériques, des tendances du marché de la littérature jeunesse en Corée et en France, et des nouvelles perspectives de création à la lumière de ces développements.

La modération sera assurée par Mme Han Juri, professeur dans le département « Media and Publishing » de l’université Seoil.

Cette table-ronde est organisée par l’Ambassade de France en Corée.

*interprétation simultanée français-coréen.

Date

Jeudi 21 juin 2018, de 13h à 14h

Lieu

COEX Hall A, Event Hall 1, C-31

Inscriptions

Entrée libre, dans la limite des places disponibles.

Rencontre avec Julie Stephen Chheng

Julie Stephen Chheng explore depuis plusieurs années le livre-objet et son lien avec le numérique. Elle travaille sur des projets hybrides à la lisière du livre, des nouvelles technologies et de l’art. A travers différents projets à la fois papier et numérique, elle présentera son processus de création, ses inspirations, en quoi une histoire influence son support et vice-versa, ainsi que les problématiques rencontrées.

Cette rencontre est organisée par l’Ambassade de France en Corée.

Elle sera suivie d’une séance de dédicaces sur le Pavillon France (D11).

*interprétation consécutive français-coréen.

Date

Samedi 23 juin 2018, de 17h à 18h

Lieu

COEX Hall A, Event Hall 1, C31

Inscriptions

Entrée libre, dans la limite des places disponibles.

Rencontre avec Agathe Demois et Vincent Godeau

Agathe Demois et Vincent Godeau présenteront leur travail commun, dessiné à quatre mains, à travers le livre « La grande traversée » et l’application numérique « Cache-cache ville ». Ces créations utilisent une technique de dessin caché bicolore à explorer avec une loupe magique pour découvrir l’envers du décor. Ils évoqueront les problématiques propres à chaque support (selon par le livre ou l’application) et les étapes de création en présentant esquisses et dessins préparatoires.

Cette rencontre est organisée par l’Ambassade de France en Corée.

Elle sera suivie d’une séance de dédicaces sur le Pavillon français (D11).

*interprétation consécutive français-coréen.

Date

Dimanche 24 juin 2018, de 15h à 16h

Lieu

COEX Hall A, Event Hall 1, C31

Inscriptions

Entrée libre, dans la limite des places disponibles.

Exposition « Machines à Lire »

6 projets transmédia à expérimenter!

Exposition « Machines à Lire » : COEX Hall A, Pavillon Français (D11)

Le numérique efface les frontières entre les disciplines et repense la relation entre auteurs et lecteurs. Ces nouveaux territoires du récit et de la lecture permettent d’explorer des perspectives nouvelles de création littéraire et transforment la relation au livre, au papier et aux « machines » numériques.

La France se démarque sur la scène internationale par son dynamisme créatif et la qualité de ses productions. Les auteurs, éditeurs, producteurs et créateurs français s’emparent aujourd’hui des nouvelles technologies et travaillent à produire des œuvres d’un genre nouveau.

À travers l’exposition « Machines à Lire », l’Institut français propose une sélection d’œuvres illustrant ces nouvelles expériences de lecture.

Les 6 oeuvres présentées sont les suivantes:

La pluie à midi
Les aventures de Joe, un petit poisson qui rêve de devenir requin, dans de multiples jeux qui évoluent selon la météo et le moment de la journée.

La grande Histoire d’un petit trait
Dans ce conte, vous êtes à la fois lecteur et dessinateur. En donnant vie aux dessins, vous donnez vie à l’histoire !

Oh ! L’appli de dessin magique
Une application de dessins ludiques, où de simples formes de couleurs se transforment en dessins loufoques ou poétiques.

Cache-cache ville
Un voyage au coeur d’une ville, une application peuplée d’images cachées à découvrir à l’aide d’une loupe magique.

Les super-héros détestent les artichauts
Avatars, tests, portraits de super-héros aux quatre coins du monde nourrissent cette expérience interactive, visuelle et sonore.

Graou
Un livre en réalité augmentée pour découvrir de nombreux éléments cachés dans l’illustration.

Heures du conte pour enfants

Heure du conte avec Julie Stephen Chheng

Lecture en français et en coréen de La pluie à midi par Julie Stephen Chheng accompagnée de Yumi Sin, conteuse coréenne.

A la suite de l’heure du conte, les enfants vont fabriquer leur propre carte postale visible en réalité augmentée avec l’atelier « Le Train Postal ».

Les parents sont invités à venir munis d’une tablette ou d’un téléphone intelligent.

Date

Samedi 23 juin 2018, de 15h à 16h

Lieu

COEX Hall A, Pavillon Français (D11)

Heure du conte avec Agathe Demois et Vincent Godeau

Lecture en français et en coréen de La grande traversée par Agathe Demois et Vincent Godeau accompagnée de Seunghee LEE, conteuse coréenne.

A la suite de l’heure du conte, les enfants vont fabriquer leur propre dessin bicolore avec l’atelier « Cache-cache ville ».

Les parents sont invités à venir munis d’une tablette ou d’un téléphone intelligent.

Date

Dimanche 24 juin 2018, de 14h à 15h

Lieu

COEX Hall A, Pavillon Français (D11)

Séances de dédicaces

Simon Kim

De Morte (Atelier des Cachiers, 2017) & Les recherches du professeur K (Atelier des Cahiers, 2017)

Simon Kim est traducteur, enseignant et chercheur à l’université Korea à Séoul. Il vient de traduire le roman De morte, de Park Sang-ryung, originellement paru en 1975, aux éditions L’Atelier des Cahiers. Ce roman fait partie de ces oeuvres-monuments qui jalonnent et grandissent les littératures nationales par les portes qu’elles ouvrent avec plus ou moins de violence et de radicalisme stylistique et idéologique. Situé dans un no-man’s-land où vivent en parfaite réclusion d’étranges moines, De morte s’inspire du séjour de quarante jours dans les limbes décrit dans le Livre tibétain des morts pour tisser un roman complexe qui emprunte autant au roman policier qu’aux traités les plus ésotériques du bouddhisme et du catholicisme. Écrit dans une langue qui défie et malmène le langage ordinaire, ce roman impose une poésie et une littérarité intransigeantes qui ne laisseront personne indifférent.

Les recherches du professeur K est un livre de Kim Dong-in, également traduit par Simon Kim aux éditions l’Atelier des Cahiers et publié en 2017. Dans les nouvelles de Kim Dong-in, ce paysage idyllique évoquant un ordre ancien qui semble immuable, se retrouve dans la tourmente des années 1930, celle d’une société en mutation : l’urbanisation de Pyongyang avec le cloaque des bordels qui l’accompagne, les brimades et les humiliations du colonisateur nippon jusqu’à la perte totale de dignité des Coréens qui conduit à une emprise croissante des instincts sur les restes d’une poésie ancienne. C’est tout cela, avec sensibilité mais sans fausse pudeur, que Kim Dong-in décrit et qui fait de lui l’un des plus grands écrivains coréens de la période coloniale (1910-1945).

Date

Vendredi 22 juin 2018, de 17h à 18h30

Fabien Yoon

La cuisine coréenne de Fabien Yoon (Chêne, 2016)

Fabien Yoon, acteur, animateur d’émissions de cuisine et ceinture noire de taekwondo, viendra dédicacer son livre La cuisine coréenne de Fabien Yoon (Editions du Chêne, 2016) dans lequel il nous initie aux plats traditionnels et à la cuisine fusion en vogue auprès de la jeunesse coréenne, à travers ses recettes, ses anecdotes et les récits de ses expériences culinaires.

Date

Samedi 23 juin 2018, de 10h30 à 11h30

Lieu

COEX Hall A, Pavillon Français (D11)

Eun Hee-kyung

Encouragez donc les garçons (Atelier des cahiers, 2018)

Eun Hee-kyung, auteure phare de la littérature coréenne, récipiendaire de multiples prix littéraires et très appréciée par les lecteurs francophones, viendra dédicacer son roman Encouragez donc les garçons tout juste paru en français (Atelier des Cahiers, 2018). À travers ce roman d’apprentissage dans l’hyper-modernité sud-coréenne, l’auteure dresse un portrait sans complaisance de la génération des parents des protagonistes, dont certains ont rompu avec les traditions familiales et d’autres se satisfont de leur rôle social, tandis que leurs enfants, n’ayant plus de repères solides, sont à la recherche d’eux-mêmes. Portait d’une jeunesse qui communie dans la même musique et le même rêve d’un monde autre, rêve qui peut conduire aussi à des choix dramatiques.

Eun Hee-kyung est l’auteure de plus d’une dizaine de livres, dont plusieurs ont été traduits en français.

Date

Samedi 23 juin 2018, de 14h30 à 16h00

Lieu

COEX Hall A, Pavillon Français (D11)

Benjamin Joinau

Croquis de Corée (Atelier des cahiers, 2016) & Urbanités coréennes (Atelier des cahiers, 2017)

Croquis de Corée : un guide illustré de la culture coréenne (Atelier des Cahiers, 2016) est le fruit d’une rencontre entre deux français amoureux de la Corée : un anthropologue, Benjamin Joinau et une artiste, Elodie Dornand de Rouville. Ils ont puisé dans leurs expériences accumulées en vivant au Pays du Matin calme pour créer ce recueil. Dandys métrosexuels, beautés plastiques, monastères bouddhiques millénaires, rituels chamaniques, femmes quinquagénaires coiffées de visières panoramiques, wagons du métro bondés d’élèves maniaques de selfies… tous ces aspects de la vie quotidienne et bien d’autres de cette ancienne culture sont abordés dans ce livre. À travers ces 47 thématiques, vous allez découvrir l’essentiel de la Corée du XXIe siècle, des dernières tendances à la culture traditionnelle, des coutumes à l’art et à la religion. Tous ces thèmes rédigés par Benjamin Joinau sont illustrés par les croquis d’Elodie Dornand de Rouville qui a su capturer la vie quotidienne des Coréens sans oublier d’y ajouter un brin d’humour.

Urbanités Coréenne (Atelier des cahiers, 2017), écrit par Benjamin Joinau et Valérie Gelézeau, restitue, sous une forme originale, l’essentiel des questions chaudement débattues au cours des quatre journées du forum « Urbanités coréennes » tenu à la Cité de l’architecture et du patrimoine à Paris en avril 2016.  Quelles questions la Corée soulève-t-elle sur l’essence de ce qui fait la ville ? En quoi l’histoire urbaine de Séoul nous instruit-elle sur notre propre conception de la modernité ? Pourquoi ne construirait-on pas des grands ensembles au coeur de la ville ? Que nous dit de la société coréenne l’esthétique des villes, des corps qui les habitent aux monuments qui les structurent ? Des méga-centres commerciaux aux espaces marginaux des jardins potagers, quels sont les nouveaux lieux de sociabilité des citadins ? À partir de onze films et documentaires, architectes, chercheurs et créateurs français et coréens ont interrogé les cultures urbaines en Corée, dans toute leur diversité. Tout comme les Anglo-Saxons publient des « lecteurs » (readers) qui sont des anthologies de ce qu’il faut avoir lu sur une thématique particulière, nous proposons ici un « spectateur » (viewer) critique des films qu’il faut avoir vu pour comprendre la ville sud-coréenne.

Benjamin Joinau est professeur de culture et civilisation à l’université Hongik à Seoul.

Date

Samedi 23 juin 2018, de 15h30 à 17h

Julie Stephen Chheng

La Pluie à Midi (Volumiques, 2018)

La Pluie à Midi de Julie Stephen Chheng raconte les aventures de Joe dans un livre et une application. Deux facettes d’une même histoire se découvrent et explorent de façon poétique les atouts du papier et du numérique. Le lecteur accompagne Joe dans sa quête de soi à travers la recherche de son aileron. Il s’y trouve des ailerons en papier à détacher que l’utilisateur pourra utiliser avec l’application. L’écran est ainsi utilisé comme une métaphore de la surface de l’eau où les ailerons des animaux dépassent. À travers un océan interactif, des séquences animées et des jeux, l’application invite le joueur à vivre l’histoire. Tous les poissons qui peuplent l’océan sont à collecter et il faut aider Joe à retrouver son aileron perdu à travers quatre jeux. Pour toujours plus d’aventures, l’application évolue selon la météo près de l’utilisateur et le moment de la journée.

Julie Stephen Chheng est une designer basée à Paris. Diplomée des Arts Décoratifs de Paris, elle travaille les qualités du papier et du numérique dans le domaine du livre, du design et de la scénographie.

Date

Samedi 23 juin 2018, de 18h à 19h

Lieu

COEX Hall A, Pavillon Français (D11)

Cédric du Boisbaudry

Dictionnaire insolite de la Corée du Sud (Cosmopole, 2018)

Cédric du Boisbaudry, témoin depuis 2005 de l’évolution de la Corée et du succès de sa pop culture, viendra dédicacer son Dictionnaire insolite de la Corée du Sud (Cosmopole, 2018). Le grand public connaît la K-pop, qui déferle sur la jeune génération. Mais sait-on que, lors des épreuves orales du baccalauréat, les avions ont interdiction de voler, que l’on peut traverser une ville de long en large sans perdre de vue une église et qu’au Pays du Matin clair les ventilateurs sont associés à un danger de mort ? Au-delà des guides touristiques, les dictionnaires insolites nous font voyager par les mots et aident à briser les idées reçues.

Cédric du Boisbaudry enseigne le français dans un lycée international comme professeur des écoles.

Date

Dimanche 24 juin 2018, de 11h30 à 13h00

Lieu

COEX Hall A, Pavillon Français (D11)

Eva John

Rencontre entre les deux Corées: l’impossible réunification? (Hikari, 2018)

Depuis 1953, les deux Corées se font face, dans un cessez-le-feu qui n’est pas vraiment la paix, qu’elles ont refusé de signer, et pas vraiment la guerre, car les armes se sont tues pour l’essentiel.

La frontière infranchissable qui les sépare est la dernière héritée de la Guerre froide.

Pourtant, de part et d’autre, l’unification de la Corée est l’objectif de chacun des deux régimes. Un objectif idéalisé, parfois purement rhétorique, alors que peu de Coréens incarnent encore la mémoire d’une Péninsule unifiée.

Eva John, pour comprendre ce qui est fantasmé et ce qui est réaliste dans ce rêve de réunification, va à la rencontre de ceux qui la préparent au quotidien. Réfugiés nord-coréens, militaires, artistes, responsables politiques, tous expriment d’abord leur intime conviction. Et nous permettent de comprendre l’incroyable destin de la Corée.

Eva John a été correspondante en Corée du Sud pour plusieurs médias francophones, essentiellement en presse écrite et en radio, parmi lesquels Libération et Ouest France.

Date

Dimanche 24 juin 2018, de 13h30 à 15h

Lieu

COEX Hall A, Pavillon Français (D11)

Frédéric Ojardias

Les Sud-Coréens (Henry Dougier, 2017)

Les Coréens sont un peuple durci par le feu : les générations les plus âgées ont connu l’épouvantable colonisation japonaise, la dévastatrice guerre de Corée, une division dont les ravages se font toujours sentir, la misère noire de l’après-guerre, et enfin un développement au pas de charge qui a brisé les anciens liens familiaux et communautaires, sans en créer de nouveaux. Pourtant, la Corée garde un optimisme, un entrain, et une endurance qui forcent l’admiration.

Leur fort confucianisme les a rendus hypersensibles à la hiérarchie, au regard d’autrui, à l’importance du statut social. Ce qui explique aussi la nécessité de relâcher la pression : ils aiment boire, faire la fête, chanter et s’enivrer – comme tout le monde. Ils sont un peuple épris de spiritualité : bouddhisme, catholicisme, et protestantisme évangélique cohabitent sans trop de heurts – souvent au sein d’une même famille – le tout sur fond des croyances chamaniques toujours très vivantes même si cachées, et constitutives de l’identité coréenne. Autant d’aspirations spirituelles profondes qui coexistent paradoxalement avec un puissant matérialisme.

Frédéric Ojardias est le correspondant à Séoul de Radio France Internationale, du quotidien La Croix et du site Mediapart.

Date

Dimanche 24 juin 2018, de 13h30 à 15h

Lieu

COEX Hall A, Pavillon Français (D11)

Sébastien Falletti

La Piste Kim : Voyage au cœur de la Corée du Nord (Equateur, 2018)

À trente-quatre ans, Kim Jong-un défie Donald Trump et Xi Jinping en brandissant l’arme nucléaire. Sept ans après son accession au trône, l’héritier de la seule dynastie communiste de la planète reste une énigme sur laquelle butent les services de renseignement du monde entier. À la tête d’une armée de 1,2 million de soldats, la quatrième du monde, Kim Jong-un menace l’Amérique, dont 28 500 GI’s sont postés au sud de la péninsule, et bouscule l’équilibre géostratégique de la région. Comment le « pays du matin calme » a-t-il pu enfanter une telle dictature autocratique ? Comment un État peut-il encore, sur notre planète interconnectée du XXIe siècle, échapper aux regards des plus puissants ? Quel est le rôle des femmes dans l’organisation du pouvoir ? Quels sont les liens de la Corée du Nord avec la Chine et le Japon ? Comment la propagande nord-coréenne a-t-elle recyclé à son profit des doctrines aussi bigarrées que le christianisme, le nationalisme ethnique ou le néoconfucianisme ? De Pyongyang à Washington, en passant par Pékin, Tokyo, Osaka, Guam et Séoul, Sébastien Falletti a enquêté auprès de transfuges, experts, espions, diplomates et de personnalités proches du leader actuel pour percer la psychologie de l’homme le plus mystérieux de notre époque.

Sébastien Falletti est correspondant à Séoul depuis 2009 pour Le Figaro et Le Point.

Date

Dimanche 24 juin 2018, de 13h30 à 15h

Lieu

COEX Hall A, Pavillon Français (D11)

Agathe Demois et Vincent Godeau

La Grande Traversée (Seuil, 2014)

« C’est l’heure du grand départ ! Chaque année, rendez-vous est donné aux oiseaux du monde entier. Pour Rouge-Bec, c’est la première traversée. Il lui faut voler jusque l’Autre Côté. »Dix tableaux monochromes réalisés au trait rouge par Vincent Godeau et Agathe Demois constituent donc le carnet de voyage de cet oiseau migrateur, aussi curieux qu’espiègle et rêveur. Personne ne croit à son récit et pourtant, une relecture attentive à la loupe de cet album apporte crédit aux propos de Rouge-Bec et fait découvrir aux lecteurs un univers au trait bleu, cette fois, merveilleux et facétieux, où les écureuils font de la grande roue, où un jardinier a planté son arrosoir, où un singe joue du violon, et où une usine fabrique des nuages ! Un grand livre à observer à la loupe, pour découvrir un envers du décor loufoque, fantaisiste, drôle ou poétique…

Agathe Demois et Vincent Godeau sont illustrateurs, tous deux issus de l’école des Arts Décoratifs de Strasbourg (France). Ensemble ils dessinent à quatre mains et expérimentent des formes de narration ludiques et participatives : livres pour enfants, application numérique et installations en volume inspirées de l’univers de leurs ouvrages.

Date

Dimanche 24 juin 2018, de 16h à 17h

Lieu

COEX Hall A, Pavillon Français (D11)