Récital de Piano d’Hélène Grimaud

La reine du Piano, Hélène Grimaud

La pianiste mondialement connue Hélène Grimaud sera au Séoul Art Center le 7 mai pour son troisième récital en Corée. Le récital est centré sur le thème de l’eau : « Wasserklavier » de Berio, « Barcarolle No.5 » de Fauré et « Jeux d’eau » de Ravel.

Le dernier album d’Hélène Grimaud « WATER » pour le label Deutsche Grammophon, produit par Nitin Sawhney, est inspiré de sa fascination particulière pour ce cadeau de la nature qu’est l’eau. L’album sorti en février 2016 est centré autour de ce thème de l’eau, que l’on retrouve également pour ce récital envoutant, paisible et magique.

Hélène Grimaud

Née à Aix-en-Provence en 1969, elle se forme avec Jacqueline Courtin au conservatoire local puis à Marseille avec Pierre Barbizet. Elle est admise au Conservatoire de Paris dès l’âge de treize ans et remporte le premier prix de piano trois ans plus tard, en 1985. Elle poursuit sa formation avec György Sándor et Leon Fleisher. En 1987, elle donne son premier récital à Tokyo et est invitée par Daniel Barenboïm à jouer avec l’Orchestre de Paris.

Elle se produit avec de nombreux orchestres prestigieux sous la direction de chefs renommés, et ses disques sont récompensés par des prix : « Enregistrement classique de l’année » à Cannes, « Choc » du Monde de la musique, Diapason d’or, Grand Prix du disque, Record Academy Prize (Tokyo), Prix du Midem classique et Echo en Allemagne.

Sa contribution prodigieuse au monde de la musique classique a été récemment reconnue par le gouvernement français qui l’a faite chevalier de la Légion d’honneur. La cérémonie de remise de la médaille a eu lieu à Aix-en-Provence le 22 mai dernier.

L’album Water fait suite aux deux concertos de Brahms avec Andris Nelsons (le Premier avec l’Orchestre de la Radio bavaroise, le Second avec le Philharmonique de Vienne), un disque sorti en septembre 2013 dont Classic FM a dit le plus grand bien : « Hélène Grimaud aborde les deux concertos de Brahms avec sa manière captivante et profondément personnelle de faire de la musique. Son jeu est d’un bout à l’autre sensible, gracieux et impérieux sans jamais donner le sentiment d’être forcé ». Le magazine Limelight résume : « Un enregistrement vraiment remarquable, inspiré et exaltant ».

Hélène Grimaud est un peu une humaniste du XXIe siècle, pianiste passionnée de musique, fervente militante des droits de l’homme (elle fonde dans l’État de New York le Wolf Conservation Center (« Centre de protection des loups ») et est également membre de l’organisme Musicians for Human Rights) et femme de lettres talentueuse (elle est l’auteur de Variations sauvages (2003) et deux romans en partie autobiographiques : Leçons particulières (2005), et Retour à Salem (2013)). L’engagement profond dont elle fait preuve dans le domaine musical, aussi bien au concert que dans ses enregistrements, trouve un écho dans l’ampleur et l’intensité de ses autres activités, qu’elles soient environnementales ou littéraires.

Date

7 mai 2017

Heure

19h

Accès

Métro ligne 3 – Station Nambu bus terminal (sortie 4-1)