Florence Aubenas, auteur du livre Le Quai de Ouistreham

Florence Aubenas est un grand reporter français diplômé du Centre de formation des journalistes (promotion 1984) ; depuis 2012, elle travaille pour Le Monde, après être passée par Le Nouvel Économiste (1984-1986), Libération (1986-2006) et le Nouvel Observateur (2006-2012). Elle a couvert de nombreux événements au Rwanda, au Kosovo, en Algérie, en Afghanistan et en Irak, ainsi que plusieurs grands procès en France. Elle s’est notamment fait connaître pour sa couverture du procès d’Outreau, ayant été l’une des premières à exprimer, notamment dans son ouvrage La Méprise, ses doutes sur la culpabilité des prévenus finalement innocentés, ainsi que pour la prise d’otages dont elle et son guide irakien ont fait l’objet en 2005.

Le Quai de Ouistreham, publié en 2010, est son cinquième ouvrage. Afin de mener son projet à bien, Florence Aubenas n’a pas hésité à adopter l’identité d’une chômeuse, puis d’une femme de ménage payée huit euros de l’heure. A travers ce livre, qui a reçu plusieurs prix (dont le Prix Joseph Kessel 2010), l’auteur a cherché à rendre visibles les populations oubliées, en marge de la société.

Woo Suk-Hoon, économiste

Woo Suk-Hoon est un économiste coréen titulaire d’un doctorat en sciences économiques, obtenu à l’Université Nanterre-Paris X. Après avoir travaillé au sein de l’Institut de recherche sur l’environnement de Hyundai, puis de l’Agence coréenne pour l’énergie, il a été impliqué, pendant plusieurs années, dans les négociations internationales relatives à ce domaine, en tant que président de la division politique et directeur de la Division Technologie, Industrie et Économie instaurée par la Convention-Cadre des Nations Unies sur les changements climatiques.

Il est l’auteur de plusieurs ouvrages, dont La Génération 880 000 wons (co-écrit avec Pak Kwon-Il et publié en 2007) et Qu’est-ce qui détermine le salaire ?(2016), La période de prospérité pour les bons à rien (2015).

Date

Le 3 octobre 2016, de 13h à 14h30